Prologue


Je viens d’un petit patelin où les âmes qui s’entrecroisent peuvent presque toutes s’arracher un air de famille. Comme plusieurs pubères, j’imagine, je portais en moi l’espoir encore embryonnaire de dégoter le prince charmant. Celui qui allait enfin gouter mes lèvres pour la première fois, qui allait clouer mon coeur au sien pour toujours…

Au printemps de mes 13 ans, je naviguais aride de toute tromperie. J’adulais ma mère et bof, je me foutais un peu de mon père trop bonasse. Ma soeur était une gamine exaspérante qui le soir au souper, me tirait la langue et me donnait des coups de pieds.  J’écoutais  Bon Jovi dans ma radio-cassettes et j’enfilais mes jeans à l’aide d’une fourchette.  Je pouvais parler des heures au téléphone avec Nathalie.

C’était ma vie et chaque soir vers 21h00,  mes yeux se fermaient sur les images d’une journée encore trop courte  ou sur ce problème de Maths que je n’avais pas su résoudre. À mon réveil, je baissais les yeux vers ma poitrine en croisant les doigts pour que mes seins soient un peu plus ronds que la veille.

Tout ça,  c’était avant..

Juste avant que mes vérités ne commencent à se tromper de date.

Publicités

4 Responses to “Prologue”


  1. 1 Cannelle 26 mai 2010 à 21 h 23 min

    Quelque chose dans ton écriture, me bouleverse, complètement.

  2. 2 ment3use 27 mai 2010 à 13 h 00 min

    J’ose espérer que ce bouleversement ne t’empêchera pas de revenir…

    J’apprécie ta visite, ta trace dans mon univers.

  3. 3 Luc Pierre (dit le salaud) 31 mai 2010 à 13 h 28 min

    Tu écris merveilleusement bien. Vraiment, une de mes meilleures découvertes depuis un bon moment.

    • 4 ment3use 31 mai 2010 à 14 h 02 min

      Merci. Avant d’oser me mettre à l’écriture sur ce blogue, j’ai quelquefois erré sur le tien. Ce compliment que tu me présentes prend donc beaucoup de valeur puisque ta plume est tout à fait savoureuse.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




En privé

menteuse[à]live.ca

Citation de l’heure

La pudeur est la conception la plus raffinée du vice. Elle parachève l'hypocrisie des sentiments.
- Maurice Dekobra

Sur ma table de chevet

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :