Drunk post


Et  mon cosmos est devenu noir, brumeux et putride.  J’étais devenue l’ombre de mon moi, le spectre de mon être en ce printemps de mes 14 ans.

J’admire les gens qui savent écrire sous leur vrai nom.  Ceux qui comme moi souffrent et  mutilent leur intellect en vomissant leur désespoir.  J’applaudis haut et fort les êtres non soucieux de leur identité sur cette toile jugeuse et sans pitié.  J’examine sournoisement les âmes écrivaines en ce virtuel « péteux » depuis quelques années déjà. Et m’en voilà intégrée, faisant partie de ce groupe dont j’ignore l’existence réelle.

Je suis lamentable et surtout pathétique en m’exposant ainsi dans cet univers difforme et stupidifié de pensées idéales et parfaites.  Également misérable et pitoyable de vouloir m’afficher avec honnêteté en exposant mon avatar trompeur. Ainsi, je suis Ment3use, abracadabrante prêcheuse de la bonne forme, crisse. Une autre belle imposture de ces gens ordinaires.

Me voici, me voilà… Me manquant juste mon nez rouge-clown écarlate, tabarnac.

Tout ça pour dire que j’ai toujours mieux écrit lorsque je bois. Quand la pudeur quitte mon être,  mes mains enfourchent mon clavier ou mon crayon, c’est selon.  Et j’exprime, et j’avoue. Je dis et je raconte quand ma coupe de rouge me rassure de sa robe chaude et envoutante. Elle fait taire la honte aussi, ma bouteille… Elle assomme le scrupule et endors l’égo, ce traître qui torture ma conscience.

À 14 ans, lorsque mon âme hurlait si fort à ma conscience qui suppliait le silence, je me suis mise à écrire.  J’ai écrit pour exister, pour être et pour devenir.  J’ai écrit pour fabuler, espérer et désirer.   J’ai écrit pour tout, en fait… Sauf pour moi.

Ici, c’est ce que je fais.

Et personne ne me dérogera de ça.

Publicités

40 Responses to “Drunk post”


  1. 1 le neurone 29 juin 2010 à 3 h 38 min

    Sur le web, on peut être qui on veut. Incluant soi-même.
    Et sur le web, pour moi, être moi, c’est être le neurone.

    une partie du tout

    • 2 ment3use 30 juin 2010 à 19 h 01 min

      Et le neurone, sans-doute, fait parti de tes multiples facettes non? On peut choisir d’en exposer une seule, facette, ou encore d’en inventer une qui plait à l’égo.

      Comme tu as déjà dit, nous prenons ce qui nous plait!

      Merci de ta visite!!

  2. 3 L'impulsive montréalaise 29 juin 2010 à 8 h 01 min

    N’en déroge surtout pas. Ici, c’est là pour ça. C’est ton espace. Et comme tu sembles t’en laisser si peu ailleurs, cet espace-là a beaucoup de valeur.

  3. 5 Nanoulaterre 29 juin 2010 à 9 h 17 min

    Chère toi,
    je trouve que tu te juges bien sévèrement. Peut-être qu’un jour tu en auras assez de demeurer la victime de toi-même et de ton passé. je pense que ce jour est proche…

    Tu sais, sur la toile, il y a un tas de gens honnêtes et vrais. Ne t’en laisse pas imposer par personne et surtout, demeure toi-même. C’est tout ce qui compte…

    Tendresses xxx

    • 6 ment3use 30 juin 2010 à 19 h 06 min

      Merci Nanou!

      En effet, j’ai tendance à scruter le négatif dans tout. Ta présence me chamboule en mes lieux. Elles me tordent les tripes tes paroles tu sais.

      J’ai jamais rencontré personne comme toi. « Une bonté sur 2 pattes ». Me faire apprécier telle que je suis, je n’y suis pas habituée. Ça chavire mes préjugés, si tu savais…

      Tu es comme une maman virtuelle…

      Tendresse à la puissance 1000!
      xxx

  4. 7 Michel 29 juin 2010 à 12 h 22 min

    J’ai bien aimé ce passage

    univers difforme et stupidifié de pensées idéales et parfaites.

    Ça représente bien ce que je pense d’une partie de la blogosphère et je n’aurais su l’écrire aussi bien.

    • 8 ment3use 30 juin 2010 à 19 h 09 min

      Merci Michel,

      j’ai cru remarquer ce que tu penses du monde virtuel… Si j’ai pu l’exprimer en une simple phrase imbibée d’alccol, et bien j’en suis heureuse pour toi! Bien sur aussi, enorgueilli!

  5. 9 J/Q 30 juin 2010 à 14 h 38 min

    « Qui écrivent sous leurs vrais noms. Qui comme toi. »

    On aurait tendance à penser, qu’un blog, quoi que rien de telle que « menteuse » pour cacher la vérité ne soit pas la solution la plus évidente pour se dévoiler soi même. J’dis ça après trop d’blog, trop de personnage, trop de schizophrénie en soit.

    Tu as oublié, dans ta note qui est très belle, qu’on écrit aussi souvent pour raconter aux autres.

  6. 11 Nanoulaterre 30 juin 2010 à 20 h 35 min

    Je suis touchée du compliment.

    Je serai alors ta mère virtuelle avec plaisir…

    Tendresses xxx

  7. 13 Luc Pierre (dit le salaud) 3 juillet 2010 à 21 h 29 min

    J’ai pratiquement envie de te demander de boire plus souvent. Ou, sinon, de trouver une autre manière d’écrire avec tes tripes, comme ça, comme tu viens tout juste de faire. C’est le style que j’affectionne, tant à l’écrit qu’à la lecture. Après tout, à quoi bon maîtriser le style si nous n’osons pas y mettre un peu viscères? C’est un blog. Pas une thèse de doctorat.

    Pis anyway, c’est en y mettant toutes ses tripes qu’on évite de dire que l’amour c’est beau, que le mal c’est mal et que l’internet c’est dont génial. Parce que moi, ces gens là, je n’ai aucun intérêt à les lire.

    • 14 ment3use 27 juillet 2010 à 21 h 23 min

      Et je bois, trop. Encore…

      Mes tripes? Je les crache à pleins poumons ici. J’envoie paitre aussi les gens qui s’affichent en clamant haut et fort que la vie est rose et trop belle, tout court.

      Chin-chin!! à la tienne mon « pote virtuel ». Je sais que tu sais… Je t’ai lu, je te lis, je te lirai et je comprends…

      Écrire, c’est hurler en silence n’est-ce pas?

  8. 15 Accvent Grave 5 juillet 2010 à 13 h 56 min

    ceux qui écrivent en signant leur vrai nom écrivent souvent des mensonges, des choses pouvant être lues par tous et toutes.

    Trop de calculs et de censures à mon goût. Je ne m’intéresse pas aux vrais noms mais plutôt à l’écriture vraie et elle ne vient pas (sauf exception) de ceux qui écrivent sous leur vrai nom!

    Accent Grave

    • 16 ment3use 27 juillet 2010 à 21 h 28 min

      Tellement dommage, n’est-ce pas?

      Je dissimule mon être sous un avatar pour pouvoir afficher mon vrai « Moi ».

      Pourquoi devons-nous nous cacher pour pouvoir s’exprimer librement??

      Pourquoi avons-nous tellement peur du jugement des autres??

      Dommage…
      Tellement!

  9. 17 Tattoo 7 juillet 2010 à 16 h 43 min

    Une chose, rien qu’une: n’arrête pas d’écrire. T’as le don de t’ouvrir le ventre et de nous présenter tes tripes encore fumantes et palpitantes, comme si c’était un cadeau que tu nous offrais. Il y a une urgence, une force douce, quelque chose de juste, de vrai dans ton écriture.

    Je n’avais pas remarqué ton blog parce que je ne cherche plus vraiment à connaître de nouveaux blogs, la blogosphère est un univers si vaste et on s’y perd facilement. Mais je viens de faire une heureuse découverte.

    Et je dois dire que ça me fait aussi un petit velours de savoir que tu jalouses amèrement mon talent. Mais sache que tu n’en est pas dépourvue non plus, alors rentre dans le tas, et pas de quartiers.

    • 18 ment3use 27 juillet 2010 à 21 h 34 min

      Merci, tout simplement.

      Ton blogue, je le scrute depuis longtemps. Tu es un des rares qui m’inspire, me chavire, m’indigne, me chamboule à ce point.

      Je ne peux pas arrêter d’écrire, c’est impossible pour moi. Les mots martèlent mon âme et torturent mes sens pour sortir de mon être. Je n’y peux rien.

      Il faut que je range ce « vrac » qui dérange ma vie…

      C’est un honneur pour moi de te lire ici.

  10. 19 SP4M 8 juillet 2010 à 21 h 19 min

    Les Yeux: C’est la première fois qu’on viens ici…

    La Tête: À mon souvenir…

    SP4M: C’est excellent. En tout cas, ton Drunk post est beaucoup plus constructif que les nôtres.

    La Tête: Tu crois que c’est sain d’aplaudir un texte écrit sous l’influence.

    Le Corps en Choeur: Dans son cas, WUI! (Writing Under the Influence)

  11. 21 Nanoulaterre 16 juillet 2010 à 10 h 49 min

    Chère Menteuse,
    que deviens-tu? je pense à toi…

    • 22 ment3use 27 juillet 2010 à 21 h 38 min

      Ma chère Nanou,

      Oui, oui, je suis toujours vivante.

      L’été m’accapare et mon besoin d’écrire se fait plus personnel ces temps-ci.

      Par contre, je te lis! Ho oui, je pense à toi, ton fafoin et ces épreuves que tu traverses avec tant de sagesse et de bonté.

      Je pense aussi beaucoup à toi, malgré mon silence…

      xxx

  12. 23 mercurius 21 juillet 2010 à 9 h 53 min

    Il n’y a pas de « vrai » nom quand on écrit. Le nom devrait intervenir après qu’on a écrit, comme une identité qui s’est trouvée – même provisoirement.

  13. 25 Nanoulaterre 28 juillet 2010 à 10 h 07 min

    Heureuse de te revoir au poste!

    Je lis les réponses à ton billet et j’ajouterai que, le besoin de demeurer anonyme peut comporter d’autres raisons. Pour ma part, les gens qui me connaissent, me reconnaissent aussi dans mon blogue.Je demeure telle que je suis dans la vraie vie. J’aimerais pouvoir le faire librement. Par contre, mes raisons sont tout autres: je parle beaucoup de mon fils et je veux sensibiliser les gens. mais pour l’instant, je ne me sentirais pas très à l’aise que mon fils lise ce que j’écris présentememnt car il n’est pas prêt. Pour moi,mon blogue c’est aussi une façon de renseigner davantage les gens et de démystifier les problèmes de santé mentales. J’aimerais un jour que cela ne soit plus un tabou. De plus en plus de gens qui viennent me lire ont des proches atteints, des enfants, frères, ou, sont eux-même atteints. Et c’est un pur hasard! Cela vient stimuler mon envie de poursuivre.

    J’ai bien hâte de te relire!

    Tendresses xxx

    En 2e lieu, je suis travailleuse autonome. Je n’ai nulle envie pour el moment que les gens qui viennent chercher mes services sachent tout ur ma vie personnelle.

  14. 26 Flavia 4 août 2010 à 15 h 51 min

    Juste pour te remercier, pour ton gentil commentaire, d’il y a déjà quelque temps. Tu n’écris plus par ici? Ca reviendra j’espère, j’aime bien te lire!

    En attendant, des bisous!

  15. 28 Nanoulaterre 9 août 2010 à 3 h 31 min

    J’attends aussi ton prochain billet, je serai au poste!

  16. 31 Nanoulaterre 12 septembre 2010 à 22 h 05 min

    Super, reviens-nous d’accord?

  17. 32 Nanoulaterre 14 septembre 2010 à 22 h 36 min

    J’avais un petit quelque chose pour toi dans mon avant-dernier billet.Viens voir…

  18. 34 ment3use 24 octobre 2010 à 20 h 34 min

    nanou… j’existe encore…

    je suis seulement en peine d’amour, en deuil d’un homme merveilleux…

    Je pense `;a toi!
    xx

    • 35 Nanoulaterre 4 décembre 2010 à 0 h 36 min

      Menteuse,
      je pense vraiment à toi, très souvent… je relis ton billet et crois sincèrement qu’il en vaut la peine de t’y remettre, de parler,de raconter. Vraiment. Tout tout…

      Je ne te lâcherai pas…

      Tendres bizous xxx

  19. 36 William Drouin 4 janvier 2011 à 16 h 11 min

    Moi j’écris sous mon vrai nom et je n’ai aucun problème à le faire puisque vous ne me connaissez pas.

  20. 38 Nanoulaterre 25 janvier 2011 à 21 h 26 min

    Et alors, que deviens-tu? Je te souhaite une très belle année 2011!
    Bizous xxx

  21. 39 Nanoulaterre 27 mars 2011 à 23 h 12 min

    Menteuse, dis-moi au moins que tu es toujours là, d’accord?
    Je pense souvent à toi.Bizous xxx


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




En privé

menteuse[à]live.ca

Citation de l’heure

La pudeur est la conception la plus raffinée du vice. Elle parachève l'hypocrisie des sentiments.
- Maurice Dekobra

Sur ma table de chevet

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :